Fermer
Conseils aux voyageurs

Comment survivre à un long voyage (en avion, en bus ou en train)?

Long voyage – Bus Avion Train – Ashley Gerlach

Temps de lecture estimé: 6 minutes

Tu vas prendre un vol long courrier? Tu pars pour 11 heures de train? Ou 26 heures de bus? Dans tous les cas, il va falloir te préparer un minimum pour survivre à cet interminable voyage.

Tu te dis: Que vais-je bien pouvoir faire pour tuer le temps? Vais-je pouvoir dormir? Aurais-je droit à des pauses pipi? Je me suis posé ces mêmes questions les premières fois. Aujourd’hui, après avoir parcouru des milliers de kilomètres en vol, en train et en bus, voici les trucs et astuces que j’ai appris en fil du temps. Attention tout de même! Peut-être qu’après ça tu finiras même par aimer les longs voyages et en vouloir toujours plus…

Comment survivre à un long voyage en avion, en train ou en bus?

Un long voyage, ça se prépare!

Prends des vêtements chauds (très chauds) et confortables

Pourquoi des vêtements confortables?

La première chose à faire lorsqu’on voyage est de porter des vêtements confortables. Cette règle s’applique aussi bien aux voyages en avion, en train ou en bus. Quel est l’intérêt de porter des talons hauts ou un costume pour rester assis des heures? Même les hommes d’affaires habitués des déplacements voyagent confortablement et se changent en arrivant à destination.

En étant à l’aise dans tes vêtements, tu pourras plus facilement trouver une position confortable pour t’assoupir (et donc faire passer le temps plus vite).

Pourquoi des vêtements chauds?

La seconde chose importante à prendre en compte est la climatisation. Elle est disponible dans tous les vols et aussi dans presque tous les bus et trains, même pour les compagnies les moins chères. À part dans quelques cas comme par exemple les bus publics au Sri Lanka, la climatisation sera disponible. Et si elle est disponible, autant l’utiliser! Les chauffeurs l’ont bien compris (un peu trop d’ailleurs!). Il arrive très fréquemment qu’ils la mettent à son maximum jusqu’à transformer l’habitacle en frigo ambulant.

Prenons l’exemple de la Malaisie car c’est justement d’un bus entre Singapour et Malacca que je t’écris ces quelques lignes. Alors que la température extérieure avoisine les 30°C avec un taux d’humidité élevé, l’intérieur du bus oscille entre 16 et 17°C. Tout va bien! Heureusement que j’ai prévu une paire de chaussettes, un sweat à capuche, une écharpe et un sarong (paréo) pour me couvrir. Sinon je serais très certainement en train de tomber malade (et aussi de très mauvaise humeur).

Cet exemple peut paraître tiré par les cheveux, pourtant c’est une situation tout ce qu’il y a de plus fréquent.

Donc pour que ton voyage ne devienne pas un cauchemar pour ton petit corps, pense à emporter avec toi:

  • Des vêtements amples et confortables pour laisser libre cours à la circulation du sang
  • Une paire de chaussettes pour réchauffer tes petits petons
  • Un sweat à capuche pour protéger ta tête (car la climatisation souffle souvent directement sur le crâne)
  • Un sarong ou un paréo à utiliser en fonction des besoins (en écharpe pour protéger la gorge ou en couverture)
Pour voyager léger sans avoir froid, pensez à un système de couches.
Photo de Matthew Henry – Unsplash

Prévois à boire et à manger

Maintenant que tu es bien au chaud, il va falloir penser à manger un bout.

Si tu es à bord d’un vol long courrier, tu fais sûrement partie des petits heureux qui se verront servir un plateau repas et des boissons sans même avoir à se lever. Si tu es dans un vol low-cost, tu t’es bien fait avoir!

Pour ce qui est du train, tout dépendra du pays dans lequel tu te trouves et de la ligne. On trouve souvent un wagon restaurant en milieu de rame mais pas toujours.

Et si tu es dans un bus, il y a de fortes chances qu’on ne te propose rien à avaler.

Donc si tu es dans le doute, prévois à manger avant le départ pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Comme on dit: « Il vaut mieux s’ennuyer avec le ventre plein que le ventre vide ». Oui, je viens d’inventer ça mais tu comprends l’idée.

Quelqu’un me dit dans l’oreillette qu’il y a toujours des pause quand on voyage en bus.

Alors, oui et non. En fonction de la région où tu voyages, les règles et les lois concernant les pauses sont différentes. Dans la plupart des pays d’Europe, tu auras droit à une pause d’une vingtaine de minutes toutes les deux heures et tu pourras ainsi acheter un encas le moment venu. Dans d’autres régions du monde, les pauses ne font pas partie du programme. Au Sri Lanka par exemple, il est fréquent de monter dans un bus pour plus de 6 heures (des fois 8 s’il y des bouchons) sans avoir ne serait-ce que 5 minutes de pause. Parfois un vendeur ambulant monte à bord pour proposer des beignets au piment ou autre, mais ce n’est jamais garanti. Du coup, mieux vaut prévoir de quoi grignoter à l’avance pour ne pas faire un malaise en milieu de route. Et comme on ne sait jamais combien de temps durera le trajet avant d’arriver à destination, prévois laaaaarge!

Idem pour l’eau. J’ai déjà fait l’erreur d’oublier ma bouteille d’eau à la gare routière… Autant te dire que ça n’arrivera pas deux fois.

Pour rester hydraté sans avoir besoin de pauses pipi, bois une gorgée d’eau toutes les 5 à 10 minutes. Tu compenseras ainsi l’eau perdue par la transpiration au fur et à mesure. Si tu bois de grandes gorgées d’un coup, le besoin d’aller aux toilettes risque de se faire sentir rapidement.

Pour les longs voyages, pense à apporter un sandwich ou de quoi grignoter avec toi.
Photo de Eaters Collective – Unsplash

Pense bien aux bouchons d’oreilles

Cela peut paraître un détail sur certains trajets. Pourtant, les bouchons d’oreilles ne prennent que très peu de place donc garde les toujours avec toi au cas où. Ils pourraient potentiellement sauver ta journée, ta nuit, ta bonne humeur et à plus long terme, ton ouïe. Cela est à prendre d’autant plus au sérieux si tu voyages en Asie ou en Afrique!

J’ai déjà passé 12 heures dans un train au Vietnam à devoir supporter des chansons d’amour à un volume anormalement élevé. Je ne compte plus les heures passées dans les bus et trains sri lankais à entendre en boucle tout le registre Bollywood avec un son bien saturé. J’ai cru passer à côté d’une salle de concert à chaque fois que je croisais un minivan en Afrique du Sud. Et maintenant, au moment où je t’écris, le chauffeur vient de nous mettre un bon navet volume 72. Même ma grand-mère de 85 ans trouverait ça trop fort. C’est te dire!

Donc pour résumer, les bouchons d’oreilles, c’est la (sur)vie!

Pour un long voyage, n'oublie pas les bouchons d'oreille.
Photo de Ocean Biggshott – Unsplash

Une fois à bord, comment je m’occupe?

1- Dors

Cela peut paraître évident. Ça l’est effectivement. Rien de mieux pour passer le temps que de dormir et recharger les batteries.

Pour optimiser tes chances de trouver le sommeil, évite les excitants comme le café quelques heures avant de monter à bord.

Si tu as le choix, préfère les trajets de nuit. Ils te feront économiser une nuit d’hôtel et une journée de voyage. Et puis, pas vraiment besoin de t’expliquer qu’on dort mieux quand il fait noir.

Pour faire passer le temps pendant un long voyage, la meilleure solution est de dormir.
Photo de Leandro Maldini – Unsplash

2- Regarde le paysage

Lors de longs voyages, les paysages défilent. On peut apercevoir beaucoup de choses des airs ou de la route. Tu tomberas parfois sur des paysages sublimes, sur des scènes de la vie quotidienne, sur des bizarreries géologiques, des situations insolites, etc. Cela fait partie intégrante du voyage et de la découverte.

Alors pense à demander un siège côté fenêtre/hublot lors de ta réservation et ouvre l’oeil!

Pour faire passer le temps pendant un long voyage, regarde le paysage.
Photo de Tim Gouw – Unsplash

3- Apporte de la lecture

La lecture peut facilement occuper pendant plusieurs heures. C’est un excellent moyen d’utiliser le temps de trajet à bon escient en te cultivant.

4- Ecoute de la musique

Si le volume sonore extérieur te le permet, écouter de la musique est aussi une activité qui peut te divertir pendant quelques heures. En collant ton nez à la fenêtre, tu seras plongé dans tes pensées, bercé par la mélodie.

C’est généralement dans ces moments-là que me viennent les meilleures idées d’articles (et aussi les plus débiles). Alors n’oublie pas tes écouteurs…

J’ai d’ailleurs écris un top 18 des meilleures chansons à écouter en voyage si tu as besoin d’inspiration…

5- Tiens un journal

Quand on est bloqué dans un espace restreint pour de longues heures, on ne peut pas faire grand chose à part se détendre et se vider la tête. Du coup, pourquoi ne pas utiliser ce temps pour écrire quelques lignes? Tu peux tenir un journal, écrire un essai, un business plan ou tout simplement une carte postale à ta grand-mère.

Généralement, j’en profite pour rédiger des articles en utilisant l’application Google Docs sur mon Smartphone. Pas besoin de connexion Internet et le clavier Google corrige mes fautes de frappe. Merci Gégé!

Pour faire passer le temps pendant un long voyage, pourquoi ne pas tenir un journal?
Photo de Oxana V – Unsplash

6- Organise ta prochaine étape

Si tu as une carte SIM locale avec accès à Internet (ou un guide papier), tu pourras geeker sans te sentir coupable.

Les plus sérieux consulteront leur mails, d’autres échangeront sur les réseaux sociaux et les plus organisés feront des recherches sur leur prochaine destination.

J’étudie généralement la carte de ma destination sur Google Maps pour savoir où aller en arrivant et éviter de me faire avoir par les chauffeurs de taxis ou tuk tuk.

Si tu es dans un bus ou un train en ce moment, voila de quoi t’occuper pendant quelques minutes…



Booking.com

7- Fais des rencontres

Les longs voyages sont aussi un bon moyen de rencontrer du monde. Quand on reste assis pendant 14 heures à côté de quelqu’un, la glace se brise facilement. Tu pourras peut-être partager de bons moments avec des locaux qui t’en apprendrons plus sur leur culture. Tu pourrais aussi trouver ton futur compagnon de route, qui sait?

Pour faire passer le temps pendant un long voyage, pourquoi ne pas en profiter pour faire des rencontres?
Dans un train au Sri Lanka

Voilà. En alternant toutes ces activités, tu seras surpris de voir à quel point le temps peut vite passer. Tu vivras même sûrement des moments très agréables qui resteront parmi tes souvenirs de voyage les plus marquants (bon, j’exagère un chouïa). Alors, prépare-toi correctement, emporte le nécessaire et installe-toi confortablement. Le (long) voyage commence…

Que penses-tu de ces conseils? As-tu d’autres trucs pour faire passer le temps plus vite? Dis moi tout en commentaire…

 

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande. Je peux me désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désinscription en bas de chaque email. Pour plus d'information, je consulte la politique de confidentialité.

 

- Tu as aimé cet article? Partage-le! -

 

8 commentaires

  1. Je tombe sur ton article et c’est marrant parce que dans exactement 2 heures j’ai mon bus pour rejoindre Paris .. 10 heures .. je suis déjà joie #ironie 🙂

    1. Salut Aurélie!
      Tu dois déjà être arrivée à Paris à l’heure qu’il est… Alors, comment s’est passé le trajet? Mon article t’as été utile?

  2. Merci pour ton article plein de bon sens et d’astuces, les voyages en bus sont très économiques mais sans un minimum de préparation ils peuvent se transformer en cauchemar.

    1. Merci Alix! 🙂 C’est vrai que c’est toujours un coup de poker pour choisir ses vêtements, mais il vaut mieux avoir prévu trop de couches que pas assez. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.