Fermer
Indonésie & Bali

Les îles Gili: mode d’emploi

Iles Gili

Vous vous demandez peut-être à quoi ressemble le paradis? Allez visiter les îles Gili et vous aurez une idée.

Les Gili sont trois petites îles situés au large de Lombok, en Indonésie. Toutes trois offrent de magnifiques plages de sable blanc et un relief quasiment nul, telles les Maldives. On y va généralement pour se reposer après avoir visité Bali ou Lombok. Les expats aiment aussi s’y rendre le weekend pour déconnecter. Vous l’aurez compris, aux îles Gili, l’activité principale est: ne rien faire!

Dans cet article, nous verrons ensemble quelle île choisir en fonction de ses attentes, comment s’y rendre et à quoi ressemble la vie sur place. Avec tout ça, les îles Gili n’auront plus de secrets pour vous…

Quelle île est faite pour moi?

 

À première vue, les trois îles sont les mêmes. Les plages sont toutes aussi belles les unes que les autres et la végétation n’est guère différente. Pourtant, chaque île attire une clientèle bien spécifique. Laquelle est faite pour vous?

Gili Trawangan: la fêtarde

Arrivée en bateau sur la plage de l'île Gili Trawangan
Gili Trawangan

Surnommée Gili T. par les locaux et expats, Trawangan est la plus grande des Gili et la plus occidentale aussi bien géographiquement que culturellement.

On y va principalement pour la fête. Dès votre arrivée, le décor sera planté. Des bars à perte de vue, de la musique et des jolies filles.

Pour qui?

  • Les fêtards: Vous êtes un party animal, ne cherchez pas plus loin, Gili T. est votre île!
  • Les indécis: Si vous aimez la fête et voulez quand même être au calme la journée, optez pour le nord de l’île, moins fréquenté. Le soir venu, il vous suffira de marcher un peu pour trouver l’animation. Ceci est d’autant plus vrai en basse saison, quand les autres îles sont très calmes.
  • Les voyageurs solo: En voyageant seul, un séjour à Gili T. optimisera vos chances de rencontres.

Gili Meno: la sauvage

L’île du milieu, également la plus petite, est la plus sauvage des Gili.

A part quelques bungalows et restaurants, le reste n’est que nature. Ici, la seule musique que vous entendrez sera une guitare acoustique. Le matin, vous pourrez admirer le lever de soleil au calme, sans être dérangé par des personnes ivres de la veille.

Pour qui?

  • Les couples: En lune de miel ou juste en voyage à deux, Gili Meno sera le lieu parfait pour vous retrouver, pour vous aimer coupés du monde…
  • Les Robinsons solitaires: Votre truc c’est la nature et le calme. Vous aimez passer du temps seul à méditer, lire, écrire ou juste couper un peu avec la frénésie de monde actuel. Ici, pas de distractions.

Gili Air: le bon compromis

Arrivée sur l'île de Gili Air au large de Lombok
A l’arrivée à Gili Air

L’île la plus à l’Est, située à seulement 1 km des côtes de Lombok, est un bon compromis entre les deux îles précédentes. C’est un peu la Suisse des Gili. Ni trop animée, ni trop calme.

Pour qui?

  • Les familles: Vous voulez profiter du calme tout en trouvant des activités pour vos enfants, votez Gili Air!
  • Les groupes d’amis: Vous êtes 3 ou plus. Vous aimez boire des coups mais les buckets, les beer pongs et le dernier tube de Pitbull ne sont pas votre tasse de thé. Gili Air sera cool et suffisamment civilisée pour vous!
  • Les expats: Après une semaine de travail à Kuta ou Seminyak, du bruit, de la pollution et beaucoup de touristes en tank top Chang autour de vous, vous voulez prendre le large le temps d’un week-end sans pour autant vivre reclus dans une grotte. Welcome to Gili Air! Bières fraîches, personnes posées et jolis petits bungalows. La recette d’un bon week-end.

Comment se rendre aux îles Gili?

Sur le pont du ferry faisant la navette entre Bali et les îles Gili
Ambiance relax sur le bateau menant aux Gili

Depuis Padangbai

C’est de là que partent la plupart des bateaux. Plusieurs compagnies proposent des tickets à des tarifs variant en fonction de la rapidité de la traversée. Comptez en moyenne 1h45 de bateau.

Si vous êtes véhiculés, Padangbai peut être une bonne option. Il vous faudra moins d’une heure de route depuis Denpasar et la traversée sera beaucoup plus rapide qu’au départ du sud de Bali.

Depuis Amed

En passant par Amed, jolie petite ville réputée pour ses magnifiques fonds marins pourquoi ne pas faire un crochet de quelques jours par les îles Gili?

Géographiquement, vous serez au plus proche. Comptez environ 1h15 de traversée. C’est également là que les billets sont les moins chers. Comparez quand même les offres avant de réserver. Les choses évoluent très vite en Asie…

Depuis Serangan (Denpasar sud)

Si vous préférez partir du sud de Bali, votre choix se portera sur Serangan. Les billets sont légèrement plus chers que des autres ports, mais encore une fois, cela dépendra de la compagnie. La traversée dure en moyenne 3 heures.

Embarquement à bord d'un ferry reliant Gili Air et Gili Trawangan à Pandangbai
Sur le ponton de Gili Air

Depuis Lombok

En partant du port de Bangsal, le moyen le plus économique pour rejoindre les îles Gili est la navette publique. Il vous suffit d’aller vous inscrire au guichet officiel et d’attendre que le bateau se remplisse. Quand les 40 places sont vendues, le ferry part. La traversée coûté environ 20 000 roupies (1,5€ ou 2CAD).

Attention! De nombreuses personnes essayeront de vous vendre des tickets pour des navettes rapides (speed boat). Si vous êtes pressés, pourquoi pas. Sachez quand même que les prix seront beaucoup plus élevés. C’est vous qui voyez…

Déplacement inter-îles

Il est très facile de se déplacer d’une île à l’autre pour goûter à chaque ambiance et trouver de nouveaux spots de snorkeling (plongée masque et tuba). Le plus simple est d’embarquer sur un petit bateau de pêcheur en négociant le prix au préalable.

La vie sur place

Des calèches attendent les touristes au petit port de Gili Air
Les Rolls-Royce des Gili

No roads!

Aux îles Gili, les routes sont remplacées par des chemins, les voitures par des calèches et les motos par des vélos. Résultat: pas de klaxons, pas de fumée d’échappements ni de passages piétons. Attention toutefois aux crottins de chevaux! Comme on a tendance à marcher pied nu, poser le pied sur un crottin frais peut être assez désagréable au réveil… Vous serez averti!

Du coup, comment on se déplace?

La calèche est l’option la plus appropriée pour assurer le transfert de l’embarcadère à votre guesthouse si vous êtes chargés et si votre hébergement est loin.

Sinon, le reste se fera à pied.

Il est possible de louer deux types de vélos aux îles Gili
Deux modèles au choix

Il est également possible de louer des vélos pour environ 50 000 roupies les 24h. Cela s’avère pratique si vous souhaitez faire le tour de l’île à la recherche de coins plus isolés.

Deux types de vélos sont disponibles: les vélos classiques avec un petit panier à l’avant, ou les vélos à pneus extra larges spécialement adaptés à la conduite sur le sable. Ces derniers ressemblent à de grands BMX, sauf qu’ils sont très lourds et peu maniables.

Pour avoir testé les deux, les vélos spécial sable sont bien plus pratiques dans les coins reculés. Si vous comptez rester dans des lieux fréquentés, le vélo classique sera plus confortable.

On dort où?

Là encore, tout est question de goût et de budget. Le choix est large. Il existe de nombreux dortoirs, bungalows et cottages. Par contre, pas d’hôtels classiques aux îles Gili. Et heureusement! Cela nuirait fortement au paysage. Bien que j’ai vu un hôtel en cours de construction à Gili Air, visant à satisfaire la clientèle chinoise…

Vue d'un petit bout de plage proche des bungalows 7seas à Gili Air
Proche de l’eau, les prix grimpent

Pendant mon séjour, j’ai passé 2 nuits à 7Seas, situé sur Gili Air. L’établissement est tenu par un français et propose des dortoirs, des chambres avec jardin ou balcon, et des bungalows. Comme j’étais avec des amis, nous avons partagé deux chambres doubles tout confort pour un tarif très correct. L’avantage de cet établissement, outre le confort, est sa localisation. En effet, la guesthouse est tout proche de l’embarcadère, tout en étant légèrement excentrée de l’animation principale.

Pour faire votre choix, appliquez ces deux règles:

  • Plus vous rentrez dans les terres, plus les tarifs seront bas. Et vu la taille des îles, vous ne serez jamais loin de l’eau.
  • Si vous souhaitez quand même dormir en bord de mer, plus vous vous éloignez de l’embarcadère et plus les tarifs baissent.



Booking.com

 

Comment occuper son temps?

Tout d’abord, en vous relaxant! Aux îles Gili, on aime ne rien faire. Et puis, comme il n’y a pas masse d’activités, même les hyperactifs ne se sentiront pas coupables de passer du temps à s’évader.

Rassurez-vous, il existe quand même quelques activités possibles.

La plongée masque et tuba (snorkeling)

Vue de l'eau turquoise à Gili Air avant d'aller plonger
Un petit bain?

Si vous n’avez pas apporté votre matériel avec vous, il est possible d’en louer sur place pour quelques roupies. Ensuite, à vous la faune marine!

Sans aller bien loin du bord, vous pourrez admirer des poissons multicolores et peut être même apercevoir une tortue. Le coin est sympa mais rien à voir avec le magnifique récif corallien de Flores, de la Réunion ou encore de la Mer Rouge. La plupart du corail des îles Gili est mort, comme dans beaucoup d’endroits.

Si vous vous lancez dans le snorkeling, faites très attention au courant. Malgré l’apparence calme de l’eau, de puissants courants circulent entre les îles et auront vite fait de vous emporter vers le large. L’idéal est donc de rester où vous avez pied ou de demander conseil à quelqu’un qui connaît bien le coin.

La plongée sous-marine

Les centres de plongée sous-marine pullulent aux îles Gili
Un des nombreux centres de plongée

Beaucoup de personnes profitent d’un séjour aux îles Gili pour passer leur PADI Open Water, autrement dit le diplôme de plongée sous-marine permettant d’atteindre 18 mètres de profondeur. C’est un bon moyen d’alterner activité sportive et farniente sur trois à quatre jours.

Personnellement, je souhaitais tenter l’expérience, mais mes amis expats m’ont déconseillé de faire ça aux Gili. Ils ont eu raison. Je vous expliquerai pourquoi mon choix s’est porté sur Amed dans un prochain article.

Pour un baptême de plongée, préférez le faire à Amed ou à Flores. Les tarifs seront sensiblement les mêmes et les fonds marins plus intéressants.

Si vous êtes déjà plongeur, économisez votre argent. Vous avez sûrement déjà vu mieux ailleurs. La location d’un masque et d’un tuba vous permettra de voir tout autant de poissons. Mais ceci n’est que mon humble avis.

Jus de pastèque pris à la terrasse d'un bar de plage sur l'île de Gili Air en Indonésie
Hummm! Un bon jus de pastèque fraiche…

Les bars de plage

Et oui! Siroter un bon jus de fruits frais ou une Bintang (bière indonésienne) est une activité comme une autre aux îles Gili. Les plus motivés peuvent même entamer un tour de l’île en effectuant un checkpoint dès qu’un bar semble à leur goût. Testé et approuvé!

Goûter à la seafood

Encore une activité tirée par les cheveux, je sais, mais quand vous vous trouverez face à une étale de poissons frais, vous comprendrez…

Aux îles Gili, les produits de la mer sont les seuls “produits locaux”. Ce serait dommage de passer à côté d’un bon vivaneau rouge…

Et s’il pleut???

Là, je ne pourrais pas grand-chose pour vous. Ce sera l’occasion de lire ce bouquin que vous ne prenez jamais le temps d’ouvrir.

Magnifique coucher de soleil sur Gili Air
Après la pluie, le beau temps

Vous pouvez sinon vous initier à la cuisine indonésienne. J’ai vu qu’ils proposent des cours sur Gili Air, au tout début de la rue allant au centre de l’île, en face de l’embarcadère.

Dernière idée: un bon massage peut vous occuper pendant une heure et adoucir votre journée (et votre peau).

Pour résumer, les îles Gili c’est surtout le sable blanc, la vie sans chichis et la farniente. En plus, avec 3 îles et 3 ambiances, tout le monde y trouve son compte. Comment ne pas aimer?

Et vous, laquelle des trois îles Gili choisiriez-vous? Si vous y êtes déjà allé, vos retours d’expérience sont les bienvenus

 

 

Et si vous n’avez toujours pas réservé vos vols pour Denpasar ou Lombok, c’est le moment…

Fany

L'auteur Fany

Voyageuse spontanée. Expat multirécidiviste et cheese addict. Je partage avec vous plein de conseils et bonnes adresses pour organiser vos voyages en Asie et en Europe. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

8 commentaires

  1. Haha, j’ai tapé « pollution+iles Gili » sur google, je suis tombée en premier sur cet article, et me suis rendue compte à la fin que… on a bossé ensemble chez Ebookers 😉 Contente de voir que ta vie se porte bien (et un peu jalouse aussi 😉 ), et merci pour les conseils pour Bali 🙂

        1. La vie à Cracovie me manque parfois. Surtout pendant les beaux jours… Passe le bonjour à Dany, et à tous les anciens d’Ebookers que tu vois encore. Et j’attends ton retour sur Bali et les Gili. 😉 Amed a été mon coup de coeur.

  2. Bonjour fany
    Bravo pour ton blog
    Un petit aperçu sur trawangan: la plus frequentée , la plus branchée coté fête et la plus grande pour marche et vélo, large choix en hébergements
    Nous avons loger au nord de l’ile , au calme à20mn à pied du « centre », vue sur bali pour le coucher du soleil et sur lombok pour le lever donc le rêve et le plein de photos
    Partage entre l’agitation au sud ( marché poisson du soir génial ) et le calme au nord. Sortir du chemin principal et osez aller à la rencontre des gens à l’intérieur de l’ile ( qui peut choquer par la pauvreté et l’accumulation des déchets du tourisme de masse)
    Moyen pour le snorkelling, préferez gili air

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.