Fermer
Vietnam

Petit lexique du voyage au Vietnam (de A à Z)

Lexique du voyage au Vietnam

A toutes les personnes ayant l’intention d’effectuer un voyage au Vietnam: il y a quelques petits trucs à savoir pour éviter de faire des bêtises.

A comme Anglais

Si vous comptez faire un voyage au Vietnam pour perfectionner votre anglais, c’est que vous êtes très mal renseigné. Très peu de vietnamiens parlent anglais, même si cela s’améliore rapidement dans les villes. De plus en plus de jeunes se mettent à apprendre des langues étrangères. Mais y’a encore du boulot.
Pour vous faire comprendre, c’est soit vous apprenez le vietnamien, soit vous êtes super doué en langage des signes. La seconde option est la plus simple.

Lexique du voyage au Vietnam - A comme anglais

B comme Bia Hoi

C’est un mot qu’il va falloir absolument retenir. Ça signifie “bière fraîche pression ». Car au Vietnam, surtout dans les grandes villes, on peut boire des bières bouteille du style Ha Noi, Saigon ou Tiger (de Singapour), mais il y a aussi l’option bière pression. Quand une bouteille coûte 20 000 à 30 000 dongs (0,70 à 1€), un verre de pression coûte seulement entre 3 000 et 6 000 dongs (10 à 20 centimes d’Euro). En plus, elle est meilleure. Elle est légère, a peu de bulles et un petit goût de malt quand on avale. C’est top!
Pour tout vous dire, les Bia Hoi ont été une des raisons de mon dernier voyage au Vietnam. Mais non je ne suis pas alcoolique, juste amatrice de bonne bière.

Lexique du voyage au Vietnam - B comme Bia Hoi

C comme Caca

Il faut en parler. Quand je suis partie m’expatrier au Vietnam, des amis m’ont dit: “Tu vas voir, ça va te décomplexer du caca!”. Parce que qui n’a jamais été gêné d’aller faire la grosse commission dans les toilettes d’un restaurant ou au travail?
Et bien un petit voyage au Vietnam vous fera très vite oublier cette gêne. Car l’intimité au Vietnam, c’est un peu comme le ciel bleu en Normandie: c’est rare. (Désolée amis Normands, je vous aime).
Donc deux possibilités s’offrent à vous: soit vous vous retenez pendant plusieurs semaines (c’est super dangereux), soit vous faites comme si personne ne vous entendait et allez aux toilettes quand l’envie arrive. Personne ne sera choqué.
Autre petite chose: le papier se fait rare. Prévoyez donc toujours quelques mouchoirs au cas où. Et si vous voyez une douchette, n’hésitez pas. C’est le top du top niveau hygiène.

Lexique du voyage au Vietnam C comme Caca

D comme Déchets

Oui, après le caca, parlons des poubelles. Au moins ce sera fait pour les sujets crades.
Durant mes premiers jours au Vietnam, je passais mon temps à chercher des poubelles pour jeter mes mégots ou autres déchets. C’était toujours compliqué. Et puis les vietnamiens m’ont dit “Jette par terre, dans la rue.” Et oui! Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt? Peut-être parce qu’en Europe ont est plus tri sélectif que décharge publique?
Au Vietnam c’est différent. En ville, on jette tout par terre dans le caniveau. Et tous les soirs, chacun balaye devant son magasin et brûle le tout. Cela fait partie des tâches que les habitants doivent faire pour le gouvernement. Donc ne vous sentez pas mal de le faire, ce sera parti à la nuit tombée.

Lexique du voyage au Vietnam - D comme Déchets

E comme Electricité

Rassurez-vous, il y a l’électricité au Vietnam. Et il n’y a pas besoin d’adaptateur pour nos objets achetés en France. La plupart des prises murales sont adaptées aux prises françaises et américaines (prises plates).
Par contre, vous trouverez quelques fois des prises à 3 trous, l’un d’eux servant de prise terre. Ces prises ont un système de sécurité. Il faut débloquer la prise terre pour pouvoir brancher son matériel. Mais comme nos prises n’ont pas d’embout prévu à cet effet (la tige en métal), vous pourrez contourner cette sécurité en enfonçant un stylo à la place juste du temps de vous brancher.
Je ne sais pas si mes explications sont claires. Ça l’est dans la tête en tout cas.

F comme Fauteuil roulant

Au Vietnam, le niveau d’accessibilité est plus proche de 0 que de 100. Pour vous dire, une des premières choses que m’a dit mon patron il y a 4 ans est: “Les trottoirs sont faits pour tout, sauf pour les piétons.” Et c’est vrai. Il est difficile de circuler à pied en ville. Il faut toujours se faufiler entre les motos garées, les restaurants installés au milieu du trottoir et les tas de déchets. Du coup, on finit par marcher la plupart de son temps sur la chaussée en évitant de peu les motos, les voitures, et même les bus.
Donc si vous comptez voyager au Vietnam avec votre grand-mère de 90 ans, ou si vous êtes en fauteuil roulant, il vaut peut-être mieux passer par une agence de voyage qui s’adapte à vos besoins pour que vous puissiez profiter au mieux du voyage.

Lexique du voyage au Vietnam - F comme fauteuil roulant

G comme Guerre

Le Vietnam est un pays qui a été fortement meurtri par la guerre, dans un premier temps contre les colons français, puis entre le Nord communiste et le Sud capitaliste. Alors même si aujourd’hui les vietnamiens vont de l’avant, cette sombre période a quand même laissé des séquelles, notamment environnementales avec les effets désastreux de l’agent orange qui continue de polluer les campagnes et qui a causé des milliers de malformations chez les nouveau-nés depuis la fin des hostilités.
On trouve aussi des zones où l’accès est fortement déconseillé dans les hauts plateaux du centre en raison du risque de mines antipersonnel.
Et puis bon, n’oublions pas non plus que le pays a perdu presque toute une génération. Mais je ne suis malheureusement pas là pour refaire l’histoire.
Pour plus d’infos, allez faire un tour au Musée des vestiges de Guerre lors de votre passage à Ho Chi Minh Ville. Sinon, Wikipédia est votre ami.

Lexique du voyage au Vietnam - G comme Guerre

H comme Ho Chi Minh

Justement, Ho Chi Minh, surnommé l’Oncle Ho. C’est la personne emblématique du Parti Communiste vietnamien qui s’est battu contre les français pour l’Indépendance du pays, puis pour l’unification entre le Nord (soutenu par le bloc communiste) et le Sud Vietnam (soutenu par les Américains et la plupart des pays occidentaux) pendant la triste guerre du Vietnam.
Son rêve était de voir le Vietnam uni. Il souhaitait que ses cendres soient dispersées au Nord, au Centre, et au Sud du pays pour symboliser cette union. Mais à sa mort en 1969, les dirigeants du Parti décidèrent de l’embaumer et d’exposer sa dépouille dans un immense mausolée en plein cœur d’Hanoï. Pas sûr qu’il aurait aimé ça, le pauvre!
Finalement, en 1975, juste après la réunification du Vietnam et la chute de Saigon, la ville la plus peuplée du pays fut rebaptisée Ho Chi Minh Ville.
Pour plus d’infos sur l’Oncle Ho, vous pouvez lire sa biographie ici.

I comme Internet

Avez-vous déjà entendu parler du “pare-feu de bambou« ? C’est le pare-feu mis en place par le gouvernement vietnamien pour contrôler l’activité sur Internet. Il est strictement interdit de publier des contenus à caractère sexuel, politique ou religieux. Les vietnamiens n’ont pas non plus le droit de parler politique sur les réseaux sociaux. Plusieurs blogueurs ont déjà été condamnés à des peines de prison pour avoir critiqué le Parti. Donc lors d’un voyage au Vietnam, ne vous amusez pas à parler politique. Jamais!
Petit exemple, lorsque je vivais à Hanoï en 2014, il y avait eu quelques tensions entre la marine chinoise et vietnamienne. Je trouvais des articles publiés par les journaux vietnamiens, mais aucun article venant du camp adverse. Le pare-feu me bloquait l’accès à ces informations.

Parlons maintenant 4G. Pour rester connecté en voyage, le top est de prendre une carte SIM locale avec des datas. Vous trouverez des cartes SIM pour touristes qui vous proposent un pack complet de 11GB pour 10$ les 15 jours. C’est légal car on enregistre votre nom avec votre numéro de téléphone.
De mon côté, j’ai acheté une carte SIM classique avec 18GB (valable 30 jours) dans un petit magasin de rue pour 150 000 dongs (5€) seulement. On ne m’a jamais demandé de renseigner mon nom. J’ai lu plus tard que ce n’était pas légal mais je n’ai eu aucun problème. Des fois, il vaut mieux ne pas trop savoir…

Lexique du voyage au Vietnam - I comme Internet

J comme “Je reste zen!”

Une règle d’or à respecter au Vietnam (comme dans beaucoup d’autres pays d’Asie): Toujours rester calme!
Même si vous vous faites arnaquer, même si vous êtes à bout et que personne ne comprend un traître mot de ce que vous dites, restez toujours calme. Car s’il y a une chose que redoutent les vietnamiens, c’est de perdre la face.
Si vous vous énervez, votre interlocuteur ne va pas réagir plus vite mais plutôt se paralyser sur place. En plus, vous perdrez toute crédibilité et vraiment plus personne ne voudra vous aider.

Un autre moment où il faudra rester zen, c’est dans les longs trajets en train ou en bus quand vous devrez subir la compilation complète des chansons d’amours impossibles dont raffolent les vietnamiens. Pour vous donner un exemple, mes collègues avaient l’habitude de passer Grégory Lemarchal et Hélène Ségara au bureau “pour me faire plaisir » quand j’essayais de monter une stratégie marketing. Niveau contrôle de soi, j’ai rarement vu plus formateur.

Lexique du voyage au Vietnam - J comme Je reste zen

K comme Klaxon

Le klaxon est la deuxième langue du Vietnam, même si elle n’est pas encore reconnue officiellement.
Il va falloir vous y faire. Le klaxon a beaucoup de significations différentes. La plupart du temps, cela veut juste dire “Hey, attention, j’arrive!”. Mais il peut aussi vouloir dire “Je tourne”, “”Pousse-toi!”, “C******!”… C’est aussi un défouloir pour certains chauffeurs de bus qui ont tendance à avoir la main lourde sur le klaxon même en ligne droite au milieu de nulle part. Tuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut!
Au début on ne dort pas à cause du bruit, et puis on s’y fait. Pour vous dire, quand je suis rentrée en France dans ma Savoie natale après 4 mois à Hanoï, le silence la nuit m’angoissait au point de ne pas pouvoir dormir.

Lexique du voyage au Vietnam - K comme Klaxon

L comme Longues Distances

Le Vietnam est un pays tout en longueur. Ce qui fait que la plupart des voyageurs empruntent plus ou moins la même route: du Nord au Sud ou du Sud au Nord. Ne soyez donc pas étonné de retrouver certaines personnes en chemin. Ça arrive assez souvent.
Pour relier Hanoï à Ho Chi Minh, vous aurez trois possibilités:

  • Soit vous prenez les transports en commun et passez plusieurs nuits à dormir sur des couchettes,
  • Soit vous optez pour des vols entre Hanoï et Da Nang ou Da Nang et Ho Chi Minh Ville pour raccourcir le trajet,
  • Soit vous vous dites que quitte à faire des milliers de bornes, autant rendre le trajet fun en conduisant une moto.

Personnellement, la troisième option est de loin ma préférée si vous avez un mois devant vous. Sinon, l’idée d’un vol intérieur est la solution la plus utilisée par les agences de voyages pour éviter de cumuler trop de fatigue en route.

Lexique du voyage au Vietnam - L comme Longues distances

M comme Moto

La moto est au Vietnam ce que le vélo est aux Pays-Bas: une institution!
Presque tout le monde a une moto, et elle est utilisée pour tout. Bonjour le trafic en ville!
Quand un foyer européen achète un break pour pouvoir transporter toute la petite famille, la plupart des vietnamiens organisent leurs déplacements du quotidien à moto. Ne soyez donc pas étonné de voir une famille de 6 sur un petit scooter. C’est presque aussi banal que de voir un chien traverser la route. Pareil pour les déménagements. Un scooter et Papa t’apporte ton nouveau bureau.

En plus d’être un moyen de transport, la moto est aussi régulièrement utilisée par certains hommes comme un lit d’appoint pour une petite sieste en milieu de journée. J’ai essayé mais je n’ai jamais réussi à trouver la bonne position. Donnez-moi vos tuyaux en commentaire si vous y arrivez…

Lexique du voyage au Vietnam - M comme Moto

N comme Négociation

Au Vietnam, il est possible de négocier les prix de certaines choses. Si vous achetez une moto par exemple, ou si vous souhaitez réserver une prestation touristique, ou un moto-taxi, essayez de négocier le prix.

Par contre ne tentez pas une réduction sur le menu du restaurant s’il est affiché ou au guichet en gare. Ça ne marchera pas!

Pensez toujours à demander le prix de chaque chose avant de commander, comme par exemple dans les petits boui-bouis. Car il arrive quelquefois de tomber sur des personnes malhonnêtes qui vous demanderont de payer une somme astronomique une fois votre plat englouti. Et à ce stade, on ne va pas recracher.

Sinon, pour les transports en ville, vous aurez un meilleur pouvoir de négociation en vous éloignant un peu des rues les plus touristiques.
Quand je vivais à Hanoï, je payais toujours moins cher de chez moi au quartier de Hoan Kiem que dans l’autre sens où les chauffeurs me faisaient payer le tarif “touriste ». C’est le jeu!

Lexique du voyage au Vietnam - N comme Négociation

O comme Ok

Au Vietnam, on vous dira toujours Ok.
Toute question se verra répondre par l’affirmative. Car au Vietnam, dire Non est rude, ce n’est pas poli. Du coup, il va falloir apprendre à décrypter les Ok. Il y a le Ok qui veux dire Non, le Ok qui veut dire “J’ai pas compris », et le vrai Ok.
Prenons l’exemple d’un taxi. Vous montez à bord et dites au chauffeur que vous souhaitez aller à Dong Da. Il va vous dire: Ok. S’il se met à rouler lentement, qu’il appelle un ami, c’est sûrement qu’il n’a aucune idée d’où il faut aller. Dans ce cas, c’est soit vous le laissez faire et prenez le risque de vous faire trimbaler partout (et donc de payer cher), soit vous lui réexpliquer gentiment où aller en lui montrant une carte. Quand il vous dira: « Ok! Ok!” d’un ton ferme, c’est qu’il aura enfin compris.

Lexique du voyage au Vietnam - O comme OK

P comme Paroles

Un autre point important concernant la communication. Quand en Europe nous partageons volontiers nos émotions, nous ne parlons pas du physique des autres. C’est blessant. Au Vietnam, c’est l’inverse. Il est difficile pour un vietnamien d’exprimer son amour pour quelqu’un ou quelque chose, mais totalement normal de dire qu’une personne est grosse ou maigre.
Petit exemple. Quand je travaillais à Hanoï, mon patron avait surnommé une collègue Madame Kilo. En France, ce serait du harcèlement. Au Vietnam, c’est certes borderline, mais ça passe.
J’ai déjà entendu des amis dire “Machin est derrière le gros”, ou “À côté du chauve”. Ba oui. Tout le monde le voit. Alors pourquoi le cacher?

Lexique du voyage au Vietnam - P comme Paroles-directes

Q comme…

Ne parlons pas de Q en public. Il y a peut-être de jeunes enfants dans la salle.

R comme Repas

Au Vietnam, on ne fait que manger. Tout le temps et à toute heure, on mange.
Les portions sont généralement assez petites, donc on peut facilement faire 5 à 6 repas en une seule journée. Si vous êtes à plusieurs, l’idéal est de manger à la vietnamienne, c’est-à-dire de commander plusieurs plats et de tout mettre au milieu pour picorer. C’est convivial et cela permet de goûter à différentes spécialités.

Attention à ne jamais laisser vos baguettes plantées dans la nourriture. C’est un geste que l’on fait normalement pour les morts.

Sinon, outre le fait que les vietnamiens mangent tout le temps, ils mangent aussi de tout. On trouve du chien, du chat, du serpent, du gecko, des cuisses de grenouilles, de la méduse… La liste est longue. Je crois que la seule chose qui ne se mange pas encore sont les cailloux.
Attention quand même. Ne croyez pas que tous les vietnamiens mangent du chien ou du chat! Ces viandes restent minoritaires. Pour être sûr de ce que vous avez dans l’assiette, essayez d’apprendre à dire deux trois mots.
Voici les bases:

  • Bœuf: Bo
  • Porc: thit lon
  • Poulet: Ga
  • Crevette: Tom
Lexique du voyage au Vietnam - R comme Repas

S comme Street food

Difficile de venir au Vietnam sans goûter à la Street Food. Elle est bonne, pas chère, et partout. Il suffit d’avoir un petit stand pour cuisiner, quelques tables pliantes taille enfant et les tabourets en plastique qui vont avec, le tout posé à même le trottoir et vous avez votre propre restaurant.
Sinon, il y a aussi l’option ambulante avec les vendeurs de Ban Bao (brioche vapeur fourrée à la viande ou autres) et de Ban My (baguette servie en sandwich). Ils circulent en ville avec un magnétophone répétant continuellement le nom de ce qu’ils vendent: Ban Bao… Ban Bao… Ban Bao… Difficile de les rater.

Lexique du voyage au Vietnam - S comme Street Food

T comme Transport

Il y aurait tellement de choses à dire sur les transports… Je vais faire au plus bref.

Taxi

A Hanoï et Ho Chi Minh Ville, un certain nombre de taxis ont leur taximètre truqué. Pour ne pas vous faire (trop) avoir, regardez toujours le taximètre. Si vous voyez que la distance facturée monte beaucoup plus vite que la distance parcourue, c’est que vous êtes tombé sur une arnaque. Dans ce cas, dites au chauffeur de s’arrêter et payez ce qui est dû avant de retrouver un autre taxi.
Pour limiter les arnaques, j’essayais toujours de m’éloigner un peu des principaux sites touristiques, et je prenais toujours des taxis qui roulent. Ceux qui restent garés en face des coins stratégiques sont plus souvent malhonnêtes (car s’ils prennent le temps de patienter, c’est sûrement qu’ils trouvent de l’argent ailleurs).

Moto-taxi

Pour les petits trajets ou/et pour éviter les bouchons, le moto-taxi est le transport qu’il vous faut. Soit vous négociez directement avec un chauffeur, soit vous utilisez l’application Grab (pour Androïd ou sur iTunes).
Dans tous les cas, je fais toujours une simulation d’itinéraire sur Google Maps (en sélectionnant l’option taxi) pour avoir une estimation du tarif. Comme ça, soit j’utilise GrabBike, soit je peux négocier un bon tarif directement avec un chauffeur.

Lexique du voyage au Vietnam - T comme Transport

U comme “Un mari, des enfants?”

Un point très important pour survivre aux questions des vietnamiens. Cela marche un peu comme un jeu. Chaque réponse va entrainer une autre question. Il suffit de savoir quoi répondre pour gagner la partie.

Pour simplifier les choses, j’ai pensé qu’un visuel vaudra 1000 mots…

Les présentations selon les vietnamiens

(N’hésitez pas à épingler cette image sur Pinterest si elle vous a plu).

V comme Végétarien ou Végan

Le Vietnam est un pays de viande. Sachez-le! Si vous êtes végétarien ou même végan, ce sera parfois difficile de vous faire comprendre. En ville, vous trouverez toujours un restaurant où le serveur parle anglais, mais en campagne, il va falloir vous armer de patience pour expliquer que la viande c’est pas votre truc.
Pour simplifier les choses, vous pouvez peut-être écrire sur un papier ”Je ne mange pas de viande (ou d’oeuf, de poisson, …)” en vietnamien.

Lexique du voyage au Vietnam - V comme Vegan ou Végétarien

W comme “Wow! Ça pue!”

Avez-vous déjà senti la douce odeur de la sauce Mam Tom ou Mam Cay? Si vous n’en êtes pas sûr, cela veut dire que non. Car croyez-moi, c’est le genre d’odeur qui vous saute à la gorge et qui vous marque pour un moment.
Pour faire bref, la sauce Mam Tom n’est rien d’autre que de la pâte de crevettes fermentées jusqu’à obtenir une couleur violacée. La Mam Cay est, elle, faite à base de crabes fermentés.
Quand un restaurant propose ce genre de sauce au menu, on le sait juste en passant devant. Essayez de goûter si vous aimez donner de nouveaux défis à vos papilles. Il y a de fortes chances que vous n’appréciez pas la saveur car c’est un peu comme le fromage ou le vin, il faut laisser le palais se faire pour apprécier.

Lexique du voyage au Vietnam - W comme Wow ça pue!

X comme Xénophobie

On ne peut pas encore dire que le Vietnam soit une destination gay-friendly, mais les choses sont en très bonne voie. Depuis 2013, l’homosexualité a été dépénalisée (fait plutôt rare pour un gouvernement communiste).
Et même si les anciennes générations restent très traditionnelles avec le modèle de couple homme/femme, les jeunes acceptent de plus en plus les couples homosexuels. Vous ne rencontrerez donc aucun problème à voyager avec votre partenaire de même sexe au Vietnam (ou même à organiser votre Lune de Miel), à condition de ne pas vous montrer trop tactile en public. Mais bon, cela concerne tout autant les couples hétérosexuels. La pudeur est de mise au Vietnam!

Lexique du voyage au Vietnam - Homosexualité

Y comme “Yo! Viens-là gamin!”

Si vous apercevez un jour un vietnamien vous faire un signe “Va-t’en!” de la main, ne vous vexez pas, c’est surement qu’il vous demande de venir.
Ça parait bizarre? Je m’explique… En France, le signe “Viens” se fait avec la paume vers le haut (comme le Monsieur sur le GIF). Au Vietnam, c’est l’inverse. La paume est vers le bas. Sur un malentendu, on pourrait croire au signe “Dégage!”. Ne faites donc pas comme moi qui partais toujours en voyant ce signe. Ça a dû en vexer plus d’un.

Lexique du voyage au Vietnam - V comme Viens-là

Z comme Zèbre

Il y a des zèbres au Vietnam. Oui, oui. Il y en a, mais seulement dans les zoos. Bon, j’avoue, c’est surtout que je ne savais pas quoi dire avec la lettre Z.

Voila. Ce sera tout pour ce petit lexique du voyage au Vietnam. J’espère qu’avec tout ça, vous ne ferez pas les mêmes erreurs que moi à l’époque.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous vécu des anecdotes similaires? Peut-être avez-vous des conseils pratiques à rajouter à cette liste…

 

 

Quoi? Vous n’avez toujours pas réservé votre vol pour le Vietnam?

 

Ou peut-être vous faut-il une chambre d’hôtel?



Booking.com

Fany

L'auteur Fany

Voyageuse spontanée. Expat multirécidiviste et cheese addict. Je partage avec vous plein de conseils et bonnes adresses pour organiser vos voyages en Asie et en Europe. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

14 commentaires

  1. Excellent article ! Concept très original pour présenter ce qui t’a marqué dans ce beau pays.
    Tu as réussi à me donner envie d’aller passer un mois ou deux là-bas (bon je sais j’ai toujours envie de voyager, mais cela n’enlève rien à la grande qualité de ton article). Je m’abonne 😉

  2. Très sympa cette idée de lexique! 🙂 Pour avoir également vécu au Vietnam, je confirme tes dires. Exception faite pour le Mam Tom! Franchement, quoi de plus bon qu’un délicieux Bun Dao Mam Tom? Non vraiment, je ne vois pas hahaha

    1. Je me suis faite avoir une fois en commandant un plat mal traduit en anglais « cheese soy sauce shrimp ». Je croyais avoir des crevettes au soja et au fromage, mais c’était du tofu à la sauce crevettes fermentée. J’ai vraiment failli vomir. 😉

  3. Au top ! Voilà une fournée de conseils très utiles et qui permettent d’avoir un début d’idée de la façon dont vivent les Vietnamiens merci !

  4. Merci pour ce lexique très instructif qui permet de se faire une petite idée de ce que tu as découvert. Et s’il y a des zèbres dans les zoo, il y en a un « drôle » aussi, qui évolue sur les routes. Regarde dans ton rétro, tu le verras. Si j’ai bien compris le schéma de la lettre « U », tu déclenches le GAME OVER, mais la partie ‘est pas finie. Bonne poursuite dans ce monde si différent.

    1. Hehehe! C’est sûr qu’au Vietnam, je suis en total Game Over! Un peu comme en Chine où les femmes de plus de 25 ans non mariées sont surnommées les « left-over », qui signifie les « restes ». Mais si c’est assumé il n’y a pas de problème. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.