Fermer
Thaïlande

Que faire à Koh Mak? 10 activités pour profiter de ce petit paradis

Que faire à Koh Mak en Thaïlande

A Koh Mak, on est bien. Le soleil brille, les plages sont belles, les fruits sont frais, la mer est calme. Oui mais bon. C’est bien beau tout ça, mais on fait quoi à Koh Mak?

Parmi les activités principales à Koh Mak, on trouve la farniente.1- La Farniente

Qui dit belles plages désertes dit aussi souvent farniente. Vous savez? Cette activité qui consiste à s’étendre de tout son long sur le sable et attendre que notre corps prenne des couleurs? Ok d’accord, y’a quand même des variantes. On peut lire un bon bouquin, on peut aussi écouter de la musique, papoter avec des amis, ou juste se ressourcer en plongeant son regard vers l’horizon.

Perso, faire la crêpe n’est pas vraiment mon truc, mais les autres formules me vont très bien de temps en temps. Ça permet de se détendre et de lâcher-prise.

Si vous n’avez pas encore lu mon autre article sur Koh Mak, je vous expliquais qu’on trouve des mouches de sable en fonction de la saison. Donc la farniente: Oui. Mais la farniente avec les mouches de sables: Non, non et non! Pour plus d’infos, tout est dans l’article sur les infos utiles et bonnes adresses à Koh Mak.

2- Faire de la plongée

Seconde option pour ceux qui aiment l’eau et qui souhaitent éviter de se faire manger par les mouches (de sable, toujours les mêmes), la plongée.

Il y a l’option snorkeling (plongée masque et tuba) qui permet déjà de voir grand nombre de bébêtes colorées pour seulement quelques baths de location, ou l’option plus aventure (et aussi plus coûteuse) avec la plongée bouteille.

Si le masque et le tuba vous tentent, sachez que la plupart des plages de l’île pourront satisfaire votre curiosité. Mais il y a quand même un endroit un peu plus sympa que les autres, c’est le Blue Pearl bar, situé sur le ponton en bois du Cococape resort (en photos ci-dessous). De là, la faune marine est vraiment incroyable.
D’ailleurs, ce bar fait partie de mes bonnes adresses à Koh Mak, donc n’hésitez pas à aller y faire un tour.

Côté plongée bouteille (diving), on trouve plusieurs centres de plongée sur l’île. Je n’ai pas plongé lors de mon séjour (mon budget ne me le permettait pas), donc je ne serai pas en mesure de vous en dire plus sur les tarifs, les meilleurs spots et tout et tout.
Je connais seulement le centre BB Divers qui existe aussi sur Koh Chang et Koh Kood.

La plongée à Koh Mak est une des activités à ne surtout pas rater.

3- Explorer les petites îles voisines en kayak

Si vous regardez une carte de Koh Mak, vous verrez qu’il y a une multitude de petites îles autour. Certaines sont habitées, d’autres non.

Le meilleur moyen pour aller les explorer est de louer un kayak. Lors de mon séjour, j’ai opté pour un kayak à fond transparent loué à Naivacha Tent. L’avantage de ces kayaks est qu’on peut voir toute la faune marine sans avoir à mettre la tête sous l’eau. On a même pu apercevoir une tortue de mer. Ça fait vraiment toute la différence.

Si vous vous décidez à aller explorer une île en face, sachez quand même que certaines sont privées comme Koh Kham ou encore Koh Rayang Nok. Il faudra donc payer 200 baths (5€) juste pour avoir le droit d’accoster sur leur plage (et utiliser les toilettes aussi). N’oubliez pas votre porte-monnaie sous peine d’avoir à faire demi-tour illico presto.

Normalement, ces pratiques sont illégales si vous n’utilisez aucun service comme les toilettes. Vous êtes censé pouvoir vous reposer quelques minutes sur le bord de la plage avant de repartir, mais pour financer la location d’une île (qui coûte très très cher), les hôteliers obligent à payer ces 200 baths. Vous êtes prévenu!

A Koh Mak, il faut essayer le kayak pour explorer les petites îles voisines.

4- Faire du paddle

Un autre sport d’eau qui se démocratise: le paddle. Vous savez? Cette énorme planche de surf où les gens se mettent debout pour pagayer? Ça parait calme, simple. Et bien en fait ça fait énormément travailler le corps. Essayez au moins une fois et profitez de la vue. Détente et renforcement musculaire garantis!

Faire du paddle permet d'avoir de très beaux points de vue sur les plages de Koh Mak.

5- Arpenter l’île à Vélo

Comme l’île est plate et pas très grande, le vélo et un excellent moyen de transport. En plus, pas de circulation, pas d’embouteillages à Koh Mak. Vous pourrez pédaler cheveux au vent et vous arrêter où bon vous semble pour prendre une photo. Et la bonne nouvelle, c’est que vos fessiers vous en remercieront (du moins plus tard).

A Koh Mak, vous pouvez faire du vélo sans embouteillages ni stress.

6- S’inscrire à un cours de cuisine

Bon, ce n’est pas une grosse nouveauté. On trouve des cours de cuisine un peu partout en Thaïlande, et Koh Mak ne déroge pas à la règle.

Vous avez deux possibilités pour apprendre la cuisine thaïe:

  • Smile Koh Mak Thai Cooking School
  • Monkey Island Cooking Class

Comment choisir?

C’est très simple.
Le Smile Koh Mak est un cours de cuisine dans les règles de l’art. Pour environ 1200 baths (30€) par personne, vous aurez droit à un cours d’une demi-journée (4 heures) vous expliquant comment cuisiner les plats les plus célèbres. Les groupes sont limités à 4 personnes avec chacun ayant sa propre cuisinière à gaz. A la fin, vous recevrez un livre de cuisine en anglais. On est sur du service haut de gamme.

Les cours du Monkey Island Resort, eux, ne coûtent que 250 baths (6€) par personne. Par contre vous serez jusqu’à 5 personnes par groupe (wahouuuu, 5 c’est beaucoup trop), et le cours ne durera que 2 heures. Vous découvrirez donc moins de choses qu’en choisissant le Smile Koh Mak, mais le tarif est vraiment attractif. A vous de choisir…

Il existe plusieurs cours de cuisine thaïe à Koh Mak.

7- Visiter le musée de Koh Mak

Non ce n’est pas une blague. Il y a vraiment un musée de Koh Mak. Temps de visite estimé? 20 minutes. Prix d’entrée? Gratuit.

En gros, ce musée est situé à l’entrée du restaurant Koh Mak Seafood dont je vous ai parlé dans l’article sur les bonnes adresses. L’établissement est tenu par une des plus vieilles familles de l’île. Si mes souvenirs sont bons, ils en sont à la quatrième génération. Du coup, ils ont gardé bon nombre d’objets et de meubles d’époque pour en faire un petit musée.

Au rez-de-chaussée, vous aurez les ustensiles de cuisine et les téléphones vous montrant l’évolution des technologies. A l’étage (et oui c’est quand même grand), vous entrerez dans l’intimité de la famille en visitant les appartements datant du début du siècle dernier.

Pour seulement 15-20 minutes, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas eu le temps.

Lors d'un séjour à Koh Mak, allez visiter le petit musée local.

8- Partir à la découverte des œuvres de Somchai, l’artiste local

Restons dans les visites culturelles. Là, c’est plus orienté art, jeu de piste, et aussi érotisme. Oui oui, vous avez bien compris. Il y a de l’érotisme à Koh Mak.

Tout ça vient d’un seul homme: Somchai. C’est un artiste local qui a créé l’identité artistique de l’île. On pourrait un peu le comparer au Facteur Cheval dans son petit village d’Isère. Il a érigé de très nombreuses statues réparties sur toute l’île, quelques fois en pleine nature, quelques fois dans des resorts. N’hésitez donc pas à partir à la chasse aux statues.

Il y a quand même un lieu plus particulier où l’on trouve le gros du travail de l’artiste: sa maison. Cet endroit a été surnommé le « Royaume affectif de Somchai » puisqu’il a représenté tout ce qu’il aime le plus au monde (et vous verrez, il aimait les femmes!).

Le Royaume de Somchai sur l'île de Koh Mak est un lieu très érotique.

Comment trouver le royaume de Somchai?

A Koh Mak, les statues de Somchai représentent toujours des femmes nues ou des animaux.Il suffit de prendre le chemin comme si vous souhaitiez aller au Happy Days resort. Au tout début de ce même chemin, sur votre gauche, vous apercevrez deux statues de femmes vous invitant gentiment à entrer dans la jungle. Suivez-les et laissez-vous surprendre.

Vous vous retrouverez dans une minuscule clairière avec en son milieu une vieille maison toute branlante digne d’un film de Disney, et surtout… Surtout… Des dizaines de statues de femmes nues et d’animaux. Le tout est très érotique. Les femmes sont, certes, nues, mais elles prennent également des positions très sensuelles, ou remplacent même des tables pour devenir des femmes-objet. Leurs parties féminines, j’ai nommé les seins et le vagin, sont particulièrement mis en valeur.

Un petit conseil, si vous voyagez avec de jeunes enfants ou votre grand-mère, évitez peut-être de les emmener dans ce merveilleux royaume. Ça évitera de les choquer.

9- Se rendre utile en ramassant les déchets

Un ramassage de déchets a lieu tous les samedis matins à Koh Mak.Après les côté érotique de Koh Mak, passons au côté moins sexy: les poubelles.

Tous les samedis matin, un grand ramassage de déchets est organisé sur l’île. Ce mouvement s’appelle Trash Hero (les héros des déchets, ça sonne bien, non?).

Parce que même si l’île est calme et bien organisée pour préserver la nature, la plupart des déchets que l’on retrouve sur les plages sont amenés par les courants marins directement de Koh Chang, du continent, et même du Cambodge.

Donc si vous souhaitez vous rendre utile, il vous suffit juste d’aller au lieu de rendez-vous fixé devant le Coco Bar à 9h du matin le samedi. Allez quand même vérifier si les horaires ne changent pas sur la page Facebook de l’association.

Pour vous remercier de votre aide, un tee-shirt aux couleurs du projet vous sera fourni ainsi qu’un déjeuner. C’est aussi l’occasion de rencontrer les enfants de l’île et d’autres voyageurs. Alors foncez!

10- Aller visiter un jardin biologique

Je crois que vous commencez à bien comprendre que Koh Mak est une île qui mise sur l’écologie et le local. C’est aussi pour cette raison que j’ai gardé cette activité pour la fin, pour vous laisser une dernière pensée verte de l’île.

Parce que quelle que soit votre motivation, il y a de grandes chances pour que vous passiez faire un tour à la Wild Heart Organic Farm, située tout proche du port de Ao Suan Yai. Vous pouvez faire une pause fraîcheur en buvant un jus de fruit frais (et bio), reprendre des forces avec un bon burger (vegan ou non), et même vous porter volontaire pour aider dans le jardin. Ce peut-être une belle occasion d’en apprendre plus sur la culture des fruits et légumes locaux.

A Koh Mak, il existe des fermes biologiques où vous pourrez aller manger, boire un jus, ou vous porter volontaire.

Voilà, ce sera tout pour les activités à faire à Koh Mak. Pour terminer cette liste, j’ai pensé que cette vidéo ‘Sound of Happiness” de LowCarbon Destination pourra vous mettre encore un peu plus en haleine…

Que pensez-vous de ces activités? Ça vous tente? Avez-vous d’autres idées que j’aurais oubliées?

 

 

Vous n’avez pas encore réservé vos vols pour la Thaïlande? Regardez les itinéraires pour Bangkok ou Trat…

 

Ou peut-être vous faut-il une chambre d’hôtel?



Booking.com

Fany

L'auteur Fany

Voyageuse spontanée. Expat multirécidiviste et cheese addict. Je partage avec vous plein de conseils et bonnes adresses pour organiser vos voyages en Asie et en Europe. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

2 commentaires

  1. L’ambiance de Koh Mak me rappelle avec bonheur ce qu’étaient il y a 10, 20, voire 30 ans les iles aujourd’hui hyper touristiques comme Koh PhiPhi, Tao, Lipe….. Il y a bien des bars, des restaurants, des kayaks, des vélos et des scooters, en quantité nécessaire et suffisante. Pas de cohue, pas de harcèlement commercial et, pendant mon court séjour du moins, pas d’envahissement intempestif de touristes chinois.
    La grande plage du Sud Ouest ( entre Makathanee et Ao Kao ) venait de subir de grandes marées et des courants nefastes : elle était jonchée de débris. Mon expérience de snorkeling devant le Makathanee a vite avorté suite à la rencontre d’une très antipathique méduse (boxfish) vivante dans 50 cm d’eau pas très claire sur un fond recouvert d’oursins. Ce n’est pas inhabituel. Nagez de préférence avec une bonne protection sur tout le corps, si vous avez une combinaison lycra c’est l’ideal. Il y a des panneaux d’information sur les plages et même des bouteilles de vinaigre en libre service en casd’urgence !
    La plage du Nord, Ao soun Yai, (entre Cococape et Koh Mak Resort) etait propre et deux zones protégées par des filets de part et d’autre du Koh Mak Resort permettent une baignade sécurisée. Je n’y suis pas allé mais cela ne m’a pas paru propice au snorkeling.
    Le coucher de soleil vu du bar du Cococape vaut largement la peine d’y arriver bien en avance pour s’assurer un transat en sirotant un cocktail préparé par un pro super sympa.
    Un bon dîner au Chic & Chill, oú la presentation soignée des plats évoque les restos-bobos Français, mais l’addition reste très raisonnablement thaïe. Mon poulet sauce au vin blanc et champignons était irréprochable.
    Nous n’avons jamais été importunés par les sandflies, ni par aucun autre insecte ( fin mars, encore quelques pluies, petite brise, jamais trop chaud).
    Grace à ce blog – merci Fany – et à une carte bien faite distribuée dans les hôtels nous avons pu nous déplacer facilement, sur un scooter Honda Scoopy en très bon état ( 200b. Par jour. Certains loueurs sont plus chers). On peut aussi louer des vélos, ça va moins vite….
    Le rapport qualité/prix de l’hôtellerie n’est pas très bon par rapport à d’autres iles où la compétition est plus sévère.
    Dans l’ensemble je ne regrettepas d’être venu, même si frustré côté snorkeling, que j’adore pratiquer du bord sans avoir à faire des tours en bateau. Ils sont disponibles avec les clubs de plongée, trop cher à mon goût (20€ )

    1. Wahouuu! Merci Ariel pour ce commentaire ultra-détaillé.
      Contente que Koh Mak t’ai plu. C’est vrai que les méduses et les mauvais courants qui rammenent les déchets du continent sont un gros point négatif, mais je pense aussi que c’est une des choses qui a permis de garder l’île si calme. Pour combien de temps? Ça, personne ne le sait. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.