Fermer
Europe

Que visiter en un jour à Cracovie

Visiter Cracovie

Cracovie, une des plus belles villes d’Europe, fait partie de ces lieux qui ne laissent pas indifférent. Chaque rue a son histoire et les monuments ne se comptent plus. Seulement voilà, quand on arrive pour une première visite, il peut sembler difficile de savoir par où commencer pour retracer plus de 1000 ans d’histoire. En suivant mes conseils, il vous faudra moins d’une journée pour visiter les principaux centres d’intérêts de Cracovie. En plus, cela ne vous coûtera pas un centime. De quoi vous laisser le temps de visiter les coins secrets les jours suivants…

Pour vous situer, il y a trois quartiers à voir absolument:

  • la vieille ville et la colline de Wawel qui retracent l’histoire la plus ancienne de la cité;
  • le quartier juif de Kazimierz qui témoigne de l’histoire d’avant-guerre;
  • le quartier de Podgórze qui nous replonge dans la sombre période d’occupation nazie.

Je vous conseille d’organiser votre visite dans cet ordre pour une meilleure compréhension de l’histoire de la ville.

Le vieux Cracovie

Basilique Sainte Marie, un des symboles de la vieille ville de Cracovie
Basilique Ste Marie au lever du soleil

La vieille ville est facile à reconnaître sur une carte car elle est délimitée par une ceinture verte, le parc Planty, qui a remplacé les anciens remparts de la ville. En son cœur se trouve la célèbre Place du Vieux-Marché (Rynek Główny), point de départ de toutes les visites où se mêlent locaux, expats, touristes et voyageurs.

Pour commencer la visite, levez-vous tôt pour profiter des lueurs de l’aube et éviter les hordes de touristes. Parmi les monuments à voir sur cette place, il y a tout d’abord la basilique Mariacki, un des symboles de la ville. Depuis quelques années, l’accès à l’intérieur est réservé aux fidèles. Les visiteurs doivent normalement payer un guide pour visiter. Si vous venez tôt et rangez votre appareil photo, il vous sera possible de rentrer en vous faisant passer pour un local.

C’est devant la basilique que débute la visite guidée gratuite de la ville à pied (Mise à jour Août 2017: le point de RDV est maintenant entre le Barbican et la Porte St Florian, tout au bout de la rue Florianska). Si vous comprenez l’anglais ou l’espagnol, cette visite est un bon moyen de découvrir ce dont je vais vous parler. Cela vous prendra deux bonnes heures et vous aurez en plus plein d’anecdotes sympas. N’hésitez pas à aller voir leur site pour découvrir les autres tours proposés. Mes chouchous sont le « Photo Tour » qui permet de photographier la ville sous son meilleur angle, et le « Street Art Tour » pour les amateurs d’art urbain.

Facade de l'église Saint André sur la rue Grodzka à Cracovie
La belle église Saint André, le long de la rue Grodzka

Pour ceux qui préfèrent visiter seuls, c’est par là ! A partir de la basilique, promenez-vous sur la place pour admirer la tour de l’ancien hôtel de ville et les halles. A l’intérieur, les échoppes de souvenirs ouvrent plus tard dans la matinée. Ensuite, continuez votre marche le long de la rue Grodzka en direction de la colline de Wawel. Si l’envie vous prend de compter les édifices religieux en chemin, les doigts vous manqueront. Pour rappel, la Pologne est un des pays les plus catholiques d’Europe. De plus, Cracovie est la ville où Jean-Paul II commença sa « carrière » pour ainsi dire.

Arrivé à la colline, l’entrée dans les jardins et la cour du château des Rois de Pologne est gratuite. Seuls les salles et les appartements sont payants. En contre-bas, sur les rives du fleuve Vistule, la statue du légendaire dragon attire les badauds de tout âge. Spectacle garanti !

Vue panoramique sur la colline de Wawel et les berges de la Vistule
Vue panoramique sur la colline de Wawel et les berges de la Vistule

Pour la petite histoire, Cracovie tient son nom du roi Krakus qui vécut à la fin du VIIème siècle. Il promit la main de sa fille à celui qui abattrait le dangereux dragon qui avait élu domicile sur la colline de Wawel, lieu stratégique sur les bords du fleuve. Une fois le dragon terrassé par un brave guerrier, la ville fût fondée.

Vous l’aurez compris, le vieux centre historique raconte les fondements de la ville et de sa prospérité.

Visite du quartier juif de Kazimierz

Manger un bon snack polonais à Cracovie
Un bon zapiekanka, ça vous tente?

En descendant au sud de Wawel le long de la rue Stradomska, on arrive à Kazimierz. Le quartier est réputé pour son histoire mais aussi pour ses nombreux bars et son street art. Au passage, si vous cherchez de bonnes adresses pour manger ou pour boire un verre, je vous dévoile mes enseignes préférées dans des articles dédiés.

Dans ce quartier se trouvent deux places à voir. Tout d’abord la Plac Nowy, centre névralgique des soirées, avec son marché et ses échoppes servant des zapiekanki, le snack polonais par excellence. Parfait pour éponger les litres de bières (ou de vodka) consommés dans les bars alentour.

Continuons la visite! A deux pas plus loin se trouve la rue Szeroka, qui nous plonge dans la culture juive.

Façade recouverte de street art derrière la vieille synagogue de Cracovie
Ici, les monuments historiques et le street art font bon ménage

Ici se trouvent de nombreux restaurants arborant l’étoile de David, l’ancien cimetière juif et la vieille synagogue. Pour la petite anecdote, c’est dans un des bâtiments de la place qu’Helena Rubinstein, fondatrice de la marque de cosmétiques du même nom, naquit.

A partir de cet endroit, n’hésitez pas à vous balader dans les ruelles alentour à la recherche des nombreuses œuvres de street artists cachées ici et là. Juste derrière la vieille synagogue, un petit terrain vague a été pris d’assault par des dizaines de food trucks. C’est l’occasion de faire une pause et reprendre des forces dans une ambiance décalée.

 

Podgorze, l’ancien guetto et Oskar Schindler

Encore plus au sud, en traversant le fleuve, vous arriverez dans le quartier de Podgórze. C’est ici qu’était situé le ghetto pendant l’occupation nazie. Bizarrement, on rencontre très peu de touristes dans ce coin.

Des chaises vides comme symbole de l'évacuation du guetto de Cracovie
Des chaises vides en symbole de l’évacuation du guetto

L’idéal est de se balader dans les rues situées entre le Rynek Podgórski et la Plac Bohaterów Getta. La vie a repris son cours depuis la fin de la guerre, à première vue le quartier est tout ce qu’il y a de plus banal. Mais en regardant bien autour de soi, on peut encore apercevoir les séquelles de la guerre. On trouve encore quelques impacts de balles sur les façades ou encore un tronçon du mur de l’ancien ghetto, situé rue Lwowska. Ces quelques mètres de mur sont simplement ornés d’une discrète plaque commémorative.

En arrivant sur la place Bohaterów Getta, là, on sait tout de suite que quelque chose s’est passé. La place est remplie de chaises en mémoire aux personnes ayant attendu des heures avant d’être déportées à Auschwitz. C’est d’ailleurs sur cette place que se trouvait la pharmacie de Tadeusz Pankiewicz. Il était le seul homme autorisé à entrer dans le ghetto pour ravitailler les juifs en médicaments. Il a, plus tard, écrit un des récits les plus intéressants de cette époque : « La pharmacie du ghetto de Cracovie ».

Passage pour accéder à la fabrique d'Oscar Schindler, au sud de Cracovie
Le passage pour accéder à la fabrique d’Oscar Schindler…

Après avoir vu tout ça, il reste un dernier lieu à découvrir pour compléter la visite historique de Cracovie. Direction la fabrique d’Oskar Schindler. Le chemin pour y accéder est assez glauque. Il faut passer sous les rails du train par un passage qui sent l’urine, puis traverser l’ancienne voie de chemin de fer qui reliait la fabrique au camp de travail de Plaszów. On arrive ensuite dans une rue entourée de bâtiments industriels. Pas très avenant tout ça ! En continuant sur une cinquantaine de mètres, on aperçoit enfin l’ancienne fabrique, aujourd’hui le musée d’Art Contemporain (MOCAK), puis l’entrée du musée de la fabrique d’Oscar Schindler. Si vous souhaitez visiter les deux musées, il est possible d’acheter un ticket double entrée à la caisse du musée de la fabrique de Schindler. La visite de ce dernier est prenante, donc si vous êtes sensibles, passez votre chemin.

Et on fait quoi après tout ça?

Comment rentrer? Après avoir terminé cet itinéraire, le moment sera venu de remonter en direction du centre-ville. A pied pour les courageux, l’occasion de boire un coup à Kazimierz, ou en tram pour les pressés. Prendre le tram est une visite en soi. La conduite des chauffeurs polonais est assez sportive donc autant bien s’accrocher. L’arrêt se trouve sur la Plac Bohaterów Getta. Pour savoir comment rentrer chez vous, je vous conseille de téléchargez l’application Jakdojade (traduction : D’où à où ?). Une simple recherche et vous saurez tout : quelle ligne prendre, dans quelle direction et à quelle heure. En journée, les trams passent toutes les 3 à 5 minutes. Les tickets s’achètent aux distributeurs automatiques proches de arrêts ou dans certains trams mais ce n’est pas garanti.

Où dormir? Pour ceux qui ne savent pas où loger, il y a un choix impressionnant d’hôtels proches de la vieille ville (voir sur Booking.com ou sur Agoda). Si vous avez un tout petit budget, je vous conseille le Benedict hostel (l’Orange hostel a malheureusement fermé). Il est situé juste en face du Parc Planty à 50 mètres de la Place Szczepanski. Pour moins de 10€ la nuit, vous aurez un lit en dortoir avec petit déjeuner inclus.

Alors, que pensez-vous de cet itinéraire? L’avez-vous déjà testé? En avez-vous un qui vous semble plus adapté pour une première visite? Vos avis m’intéressent…

 

Vous êtes sur Pinterest?

Visiter Cracovie en un jour seulement

Tags : Pologne
Fany

L'auteur Fany

Voyageuse au long cours passionnée par l'Europe de l'Est et l'Asie, j'ai créé ce blog pour partager avec vous mes coups de cœur et conseils voyage. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

8 commentaires

  1. Bonjour !
    Je vais à Cracovie dans quelques jours… combien de temps faut-il pour voir tout ça correctement d’après toi ? 7h -> 17h ?
    J’ai d’autres questions pratiques, si ça ne t’embête pas : à cette époque de l’année, il fait jour jusqu’à quelle heure ? Est-il facile de manger végétarien à Cracovie ?

    Je te remercie pour tes conseils !

    1. Hello! Pour faire le tour décrit dans l’article, il faut 2 bonnes heures, ou la journée (6h) si tu visites le MOKAK et le musée de Schindler, et si tu passes faire un tour au château.
      En ce qui concerne l’ensoleillement, il fait jour entre 7h et 17h en février. Ça laisse le temps de profiter des visites en extérieur en journée et de filer dans un musée en fin d’aprem quand la nuit tombe.
      Niveau nourriture, il y a possibilité de manger végétarien car on est dans une grande ville. Essaye la soupe de tomate (zupa pomidorowa) et les « pierogies ruskie » (à la pomme de terre et au fromage frais) ou « kapusta i grzybami » (au chou et aux champignons). Attention par contre au « barzcz » (soupe de betterave). C’est une base de bouillon de poulet à laquelle on ajoute la betterave après.

  2. Bonjour,
    Je m’intéresse au site que tu nous as suggéré, le free walking tour, mais je ne suis pas sûre de bien comprendre. Il y a un guide ? C’est free mais disons que c’est plutôt « comme vous le sentez car on vous passera de quoi glisser des sous à l’intérieur » ?
    J’y serai ce soir, j’avoue que j’y vais mais j’ai peur lol. J’ai pas un anglais du tonnerre et j’ai peur de ne pas m’y retrouver, mais je croise les doigts !
    Claire

    1. Bonjour Claire.
      Quelle chance tu as d’aller à Cracovie! 🙂 Tu vas te régaler, j’en suis sûre!
      Le Free Walking Tour est une visite guidée gratuite effectivement. Tout le monde peut participer au tour sans conditions. Il faut juste être présent au point de RDV (qui a d’ailleurs changé donc je rectifie tout de suite l’article).
      A la fin de la visite, la tradition veut que les participants laissent un pourboire au guide s’ils ont été satisfaits de ses services, mais ce n’est pas une obligation. C’est surtout en fonction de tes moyens. Quand j’étais étudiante par exemple, je laissais généralement 3 ou 4€.
      L’avantage de cette visite est que tu vas pouvoir rencontrer d’autres voyageurs pour ensuite boire un verre ou continuer la découverte de la ville le lendemain.
      Profite bien! Et n’hésites pas si tu as besoin de plus d’infos…

  3. Je ne savais pas que la fabrique de Schindler existait encore! Super sympa comme article, je viens de rajouter Cracovie à ma to-do list grâce à toi 🙂

    1. Oui, techniquement la fabrique existe encore. Enfin… Ce n’est pas la fabrique toute entière comme on pourrait s’y attendre mais seulement quelques pans de murs qui sont aujourd’hui les murs extérieurs du Musée d’Art Contemporain. C’est toujours mieux que rien. 😉
      Sinon, Cracovie est vraiment une ville magique. Je ne dis pas ça parce que j’y ai habité, non non non. 🙂 Il faut y aller pour y croire… Tiens moi au courant le jour où tu organises une visite!

Laisser un commentaire