Fermer
Thaïlande

Thaïlande du Sud: Comment je suis tombée amoureuse de la plage de Tonsai

Plage de Tonsai en Thaïlande du Sud

Au cours de mes voyages, plusieurs personnes m’ont parlé de cette plage en Thaïlande nommée Tonsai Beach. Ce lieu si particulier qui attire les voyageurs du monde entier et ne les laisse plus repartir. Toutes leurs belles histoires m’ont vraiment donné envie d’aller voir cet endroit. Voir si tout ça était aussi beau que ce que j’imaginais.

Commençons par le commencement…

À mon arrivée en Thaïlande, je passe donc une douzaine d’heures dans un bus pour Ao Nang, la ville la plus proche de ma potentielle terre promise. Arrivée en fin d’après-midi sur la plage très touristique d’Ao Nang, je me demande comment rejoindre Tonsai.

Bus en direction d'Ao Nang à côté de Krabi en Thaïlande

On m’a prévenu que la plage n’est accessible qu’en bateau. Là-bas, le bitume et les fast foods n’existent pas. Sur les sites de réservation, Tonsai est presque inconnue au bataillon. Vais-je trouver un coin où dormir?  Il va faire nuit dans quelques heures…

À ce moment, je rencontre Burçin, une voyageuse turque qui connaît bien Tonsai. Elle me prend sous son aile et me rassure: on va trouver un toit pour dormir!

On négocie deux places dans un bateau long tail et dès que nous sommes huit, le bateau prend le large. Tous les autres voyageurs se rendent à Railay beach, une des plages les plus prisées de Thaïlande, à côté de Tonsai.

Dans la navette entre Ao Nang et la plage de Tonsai en Thaïlande

Après une quinzaine de minutes de navigation le long de la côte, j’aperçois au loin une magnifique plage de sable blanc entourée d’impressionnants pitons rocheux. Zut! Il y a foule! Moi qui pensais avoir la paix, il semble que tout le monde se soit déjà passé le mot.

A cet instant le bateau s’arrête et interrompt le flot de mes pensées. Le capitaine nous crie “Tonsai! Tonsai!” en nous faisant signe de descendre.

Je regarde autour de moi… La plage devant laquelle nous nous trouvons est déserte. Juste du sable, des palmiers et une petite maison, le tout entouré par d’immenses falaises. Rien d’autre. Tonsai, enfin!

Vue sur la baie de Tonsai dans la région de Krabi

A la découverte d’un nouveau monde

On prend notre sac et saute du bateau. L’eau nous arrive à mi-cuisses. Plus que quelques mètres pour rejoindre la plage.

Burçin m’explique que toute la vie de Tonsai se trouve à une centaine de mètres plus haut dans la jungle, car la plage est un terrain privé. Du coup, pour délimiter la partie constructible, un mur en béton a été construit. C’est devenu un mur d’expression libre que les voyageurs ont recouverts de peintures représentant l’esprit de la plage. Une des premières choses que j’aperçois est le message: “Throw your ego over the wall!” (Laisse ton ego de l’autre côté du mur). Je ne le sais pas encore, mais cette phrase va prendre tout son sens à mon départ.

Pas de place pour l'ego sur la plage de Tonsai

En arrivant au centre-village, c’est-à-dire sur l’unique chemin où la vie se passe, tous les gens viennent serrer Burçin dans les bras en lui souhaitant de chaleureux “Welcome Home”. Je suis un peu surprise. On dirait une concentration de hippies un peu allumés. Mais bon, attendons de voir le reste…

On demande de partout s’il y a un bungalow de dispo et pour pas cher car on a un micro-budget. On monte de plus en plus haut dans la jungle à la recherche d’un prix bas. Car à Tonsai, plus on va haut et moins les hébergements sont chers. En gros.

Après avoir finalement négocié une chambre tout confort à moins de 10€ à Garden View, les vacances peuvent enfin commencer!

Allée principale de Tonsai dans la région de Krabi en Thaïlande

Vacances!!!

Au lieu de rester 5 jours comme prévu, j’en reste finalement le double. Dix jours de repos, lecture, travail du blog (aux heures où il y a du courant et une connexion Internet), et c’est tout. Je voyage depuis déjà 3 mois à un rythme soutenu en enchaînant les rencontres donc je recherche avant tout le calme. J’ai fait quelques rencontres sympas mais j’ai surtout recherché la solitude.

La soirée qui change tout

La fin de mon séjour arrive, et le jour de l’an aussi. Comme j’apprends qu’une grosse soirée s’organise sur la plage, je ne vais quand même pas manquer ça!

Beach party sur la plage de Tonsai le soir de la Saint Sylvestre

Au cours de la soirée, tout le monde se retrouve autour d’un feu de camp. Je fais la rencontre de plein de nouvelles personnes que j’avais croisées ici et là, mais à qui je n’avais pas eu l’occasion de parler. Parmi tout ce monde, il y a Max et Stefan, deux autrichiens passionnés d’escalade qui viennent chaque année. Le courant passe tout de suite entre nous.

On finit la fête à une dizaine de personnes pour admirer le lever de soleil sur un des plus beaux paysages du monde. De la musique, des amis, juste “Waaaaaaahou”!

Magnifique coucher de soleil sur la plage de Tonsai

Ciao! Bonsoir!

Deux jours plus tard, il faut partir. J’ai trouvé une mission de volontariat sur l’île de Koh Phayam. Le moment est donc venu de dire au revoir à mes nouveaux amis.

Après 10 jours à Tonsai, je ne commence à comprendre l’esprit de cette plage qu’en partant. Je ne me suis ouverte aux gens qu’à la fin. J’ai l’impression d’être passée à côté de la magie des lieux. J’en garde de bons souvenirs, mais rien de comparable à toutes les histoires qui m’avaient tant fait rêver.

Au revoir Tonsai!

Comme je n’aime pas garder ce sentiment d’inachevé… Comme je sens au fond de moi que je suis passée à côté de quelque chose de plus grand… Et aussi comme mes amis autrichiens m’envoient plein de message me disant de revenir, et ba… Je reviens deux semaines plus tard!

Welcome Home!

C’est en revenant que j’ai le déclic. Au port d’Ao Nang, je rencontre George, un grimpeur anglais qui revient lui aussi chaque année. Il est tellement excité à l’idée de retrouver Tonsai que ça en devient vite contagieux. Nous sommes comme deux enfants impatients d’arriver. Nous allons retrouver tous les copains, retrouver cette vie coupée du monde où le temps s’est arrêté.

Bienvenue sur la plage de Tonsai!

Cette fois, j’ai droit aux accolades, aux “Welcome Home”. J’ai l’impression de retrouver ma famille après une longue absence. Je retrouve aussi Max et Stefan qui me présentent à tout le reste de la bande, aussi bien aux Thaïs qu’aux autres voyageurs.

Petit à petit, tous ces hippies comme je les avaient vu au début deviennent des personnes inspirantes et des amis.

Portraits de Tonsai

Portraits de Tonsai en Thaïlande

Il y a Berta, une catalane qui partage sa vie entre la Thaïlande, le Népal, l’Espagne et le Canada. Elle a monté un petit commerce de bijoux en macramé et propose ses services de guide en haute montagne.

Il y a aussi Alex, son copain, qui passe la moitié de l’année à piloter un hydravion dans son Canada natal, et l’autre moitié à voyager.

Il y a Rachelle, elle aussi canadienne. Elle expérimente de nouvelles méthodes pédagogiques avec les enfants.

Il y a Bruno, un portugais aux yeux plus clairs que l’eau passionné de biologie. Son truc à lui c’est d’aller jouer avec les serpents le soir venu (je sais c’est bizarre). Il a aussi recueilli un petit singe orphelin et lui réapprend la vie en communauté.

Stefan, quant à lui, travaille comme couvreur zingueur pour de grands projets immobiliers et attendant de devenir pilote d’hélicoptère. Why not?

Sinon, Max, après de longues études dans le commerce, a décidé de devenir menuisier pour reprendre un jour la boîte de design de ses parents.

Quelques portraits des personnes rencontrées sur la plage de Tonsai en Thaïlande

Chacune de ces personnes a un chemin de vie bien différent, sortant du cadre de la normalité. Pourtant, une chose les unis tous: ils poursuivent leurs rêves.

Et ainsi va la vie…

À partir de là, les jours de sont enchaînés à vitesse grand V.

Tous les matins, on descendait prendre un petit-déjeuner bien copieux à Swasdee. Il fallait des fois 2 heures pour traverser les 200 mètres qui relient mon bungalow de Tiew Khao à Swasdee. Et oui. Comme tout le monde connaît tout le monde, il faut du temps pour dire bonjour à chacun. Là pour le coup, on connaît ses voisins!

Ensuite chacun faisait son programme. Certains partaient grimper, d’autres trouvaient un bon hamac pour lire, d’autres pratiquaient le yoga, d’autres encore partageaient leurs savoir-faire. On se retrouvait tous le soir venu au bar Sabai Sabai pour profiter des hamacs et du billard.

Superbe vue après avoir escaladé une falaise surplombant la mer.
Cours de yoga sur la plage de Tonsai dans la région de Krabi

Pour manger ça dépendait des envies. Des fois on allait à Mama’s Chicken pour ses poulets au barbecue ultra tendres, ou encore chez Sonia pour son délicieux riz sauté aux crevettes. Sinon, il y avait le Sweet Monkey avec les incroyables pâtes fraîches de Lucky et ses brownies maison. Rien que d’en reparler j’en ai l’eau à la bouche… Arrrrrrrf!

Plus tard, on allait au Sunset bar pour voir Toffee, le patron, et écouter de la musique live. Parce que Toffee, c’est un peu la célébrité locale. C’est le mec qui met tout le monde d’accord, le mec avec cœur gros comme l’Asie qui sera toujours là pour aider ses amis.

Et puis chacun rentrait retrouver son bungalow ou son hamac au milieu des arbres en attendant la prochaine belle journée sous les sourires de Tonsai.

A Tonsai, on vit en communion avec la nature.

Ce n’est qu’un Au Revoir

Comme tout a une fin, le moment des au revoir est arrivé. Mais cette fois, je savais que ce n’était pas un adieu. Je savais que je reviendrai sur cette plage qui m’a rendu si heureuse. La Tonsai Family n’avait pas dit son dernier mot.

L’esprit de la plage

Au final, après avoir passé presque un mois à Tonsai, mon regard a changé. J’ai jugé les gens beaucoup trop vite sans même les connaître. J’ai honte de moi. En changeant mon regard sur les autres, j’ai enfin compris l’esprit Tonsai. Ici pas de place pour les préjugés. Pas de haine, pas de racisme, ni d’égoïsme.

La plage de Tonsai a un état d'esprit unique

En arrivant ici, on laisse notre ego de l’autre côté du mur. On redevient soi-même sans complexe. On partage, on s’entraide, on redécouvre la vie en communauté.

Vous l’aurez compris, Tonsai ce n’est pas qu’une plage, c’est avant tout un état d’esprit.

« Tonsai, see you when you see me. »

Pour ce qui concerne les conseils pratiques et les bonnes adresses, je vous ai préparé un article regroupant toutes les choses à savoir sur Tonsai beach.

Que pensez-vous de cet article? Est-ce-qu’une expérience de ce type vous tente? Connaissez-vous déjà Tonsai?

 

 

Vous n’avez pas encore réservé vos vols pour la Thaïlande? Regardez les itinéraires à destination de Krabi ou Bangkok…

Fany

L'auteur Fany

Voyageuse spontanée. Expat multirécidiviste et cheese addict. Je partage avec vous plein de conseils et bonnes adresses pour organiser vos voyages en Asie et en Europe. Rejoignez-moi sur mon profil Google+

8 commentaires

  1. Sawatdii Khrap Fany , merci pour ce beau compte rendu et bravo pour tes goûts musicaux ( Jimi Hendrix ) dont je suis fan depuis 30 ans …….Thierry .

    1. Merci Thierry!
      Je vois que tu as de bons goûts musicaux… 😉 Jimi passe toujours bien, surtout sur une plage thaïlandaise. Il n’en faut pas plus pour être heureux! 🙂

    1. Salut Fany , pour mon 6 ième voyage en Thaïlande en Mars dernier j ‘ étais aussi accompagné , sur mon MP3 , par : ZZ Top , Led Zeppelin , Bob Marley , Wishbone Ash , Eric Clapton , Stevie Ray Vaughan , Popa Chubby et bien d ‘ autres , voila pour la partie musicale . J ‘ aime bien Railey beach et Tonsaï , et j ‘ ai apprécié la quiétude de Koh Phayam . Je ne sais pas si tu retourneras un jour en Thaïlande , mais tu peux toujours consulter ces deux sites ci-joints édités par deux amoureux du Siam : http://mikthai-thailande.blogspot.fr/ http://www2.sawadie.fr/ , Thierry / Térima Khasi .

      1. Sympa les sites. Je vais y jeter un œil plus poussé quand je retournerai en Thaïlande dans 3 semaines. Merci pour l’info! 🙂 Et comme tu le dis, j’ai aussi beaucoup aimé Koh Phayam. Je vais d’ailleurs écrire un article dessus d’ici quelques semaines car ça a été un gros coup de cœur. Comme quoi on aime les mêmes endroits. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.